L’incruste

Salut,
moi c’est Kevin aka Ekeo. Je m’incruste sur le blog de Maneki pour raconter ma vie. En fait, c’est plutôt lui qui m’a demander de m’installer ici parce qu’il à trop la flemme de le faire lui même :p

Là, il est 5h26 à Dubaï, 3h26 à Bruxelles et 7h de plus à Tokyo, mais moi, je ne sais plus trop quand je suis… Je sais juste que je suis en attente d’un vol pour Tokyo, posé  dans un lounge de l’aéroport de Dubaï.

Comment j’en suis arrivé là?
Ca doit remonter à un peu plus d’un an et à ma décision d’enfin me bouger le cul pour sortir un peu de mon trou. Mon dernier voyage à New York remonte déjà à loin et je m’étais toujours dis que la prochaine fois ce serais le Japon.
Sans jamais trop y croire.
Pourtant, c’est entrain de m’arriver. J’ai juste du renoncer à quelques habitudes couteuses, gratter de l’argent à droite et à gauche et rencontrer Maneki qui a «presque» tout organiser pour moi.
Je vais tenter, via ce blog, de continuer à donner mes impressions sur ce voyage, qui s’annonce très chargé, fort peu reposant mais ô combien excitant.
Encore une bonne heure à tuer ici et j’ai déjà bu trop de café.
Donc, le Japon… un rêve de toujours. Si vous lisez ça, vous savez probablement déjà tous pourquoi on veux y aller. Moi, ça doit remonter à mes 10-11 ans. Mon premier vrai contact avec Tokyo a été via sa destruction dans Akira donc je me suis toujours dis que je voulais la voir avant que ça n’arrive…
Ensuite, merci internet, j’ai découverts leur musique. J’aurais du fuir directement, (en fait, au fond de moi, très loin, mon bon goût agonise toujours) mais j’ai fini par accrocher aussi et c’est maintenant plus de la moitié de ce que j’écoute.

Plein de raison d’aimer le Japon, mais les amours longue distance, c’est foireux et extrêmement frustrant. J’ai déjà testé.

C’est donc le début de 3 semaines où, je vais en prendre pleins les yeux et les oreilles.

Bon, je commence à avoir du mal à écrire des trucs sensés et je ne suis pas sur que mon texte sois très très cohérent, mais c’est mes pensées en live et avec la fatigue.

A bientôt

Kevin

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *